• Pause vacances 29 janvier.

    Coucou mes ami(e)s,

    je pars en vacances demain à la neige

    dans les Alpes du Nord pendant une semaine.

    Skis de fond, raquettes et balades

    seront de la partie.

    Je reviendrais dans une dizaine de jours.

    Je vous souhaite un bon week end

    et une bonne semaine.

    Gros bisous.

    Afficher l'image d'origine 

     


    10 commentaires
  • Dictons du 28 janvier :


    Saint-Charlemagne, février en armes.


    Pour Charlemagne, les écoliers, doivent fermer livres et cahiers.

     

    Afficher l'image d'origine 

     

    Qui a eu cette idée folle
    Un jour d'inventer l'école
    C'est ce sacré Charlemagne
    Sacré Charlemagne

    De nous laisser dans la vie
    Que les dimanches, les jeudis
    C'est ce sacré Charlemagne
    Sacré Charlemagne

    Ce fils de Pépin le Bref
    Nous donne beaucoup d'ennuis
    Et nous avons cent griefs
    Contre, contre, contre lui


    Participe passé
    4 et 4 font 8
    Leçon de français
    De mathématiques
    Que de que de travail
    Sacré sacré sacré Charlemagne

    Il aurait dû caresser
    Longtemps sa barbe fleurie
    Oh Oh sacré Charlemagne
    Sacré Charlemagne

    Au lieu de nous ennuyer
    Avec la géographie
    Oh Oh sacré Charlemagne
    Sacré Charlemagne

    Il n'avait qu'à s'occuper
    De batailles et de chasse
    Nous n'serions pas obligés
    D'aller chaque jour en classe

    Il faut apprendre à compter
    Et faire des tas de dictées
    Oh Oh sacré Charlemagne
    Sacré Charlemagne


    Car sans lui dans notre vie
    Y n'y aurait que des jeudis
    Oh Oh sacré Charlemagne x3 

     

    Afficher l'image d'origine 

     

    Bon jeudi. Bises.


     


    6 commentaires
  • Dictons du 27 janvier :


    Saint-Julien brise la glace, s'il ne la brise, il l'embrasse.


    Après Sainte-Angèle, le jardinier ne craint plus le gel.


    Beau temps à la Saint-Julien, promet abondance de biens.

     

    Afficher l'image d'origine 

     

    La source tombait du rocher

    La source tombait du rocher
    Goutte à goutte à la mer affreuse.
    L'océan, fatal au rocher,
    Lui dit : - Que me veux-tu, pleureuse ?

    Je suis la tempête et l'effroi ;
    Je finis où le ciel commence.
    Est-ce que j'ai besoin de toi,
    Petite, moi qui suis l'immense ? -

    La source dit au gouffre amer :
    - je te donne, sans bruit ni gloire,
    Ce qui te manque, ô vaste mer !
    Une goutte d'eau qu'on peut boire.



    Victor HUGO 
     (1802-1885) 
    (Recueil : Les contemplations)

    forpet cascade

     

     

    Bon mercredi. Bises.

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique