• Dictons du 21 janvier :


    Jour de Saint-Agnès, jamais trop de froid ne laisse.


    À la Sainte-Agnès, l'hiver sans amour ne progresse.


    À Sainte-Agnès, une heure de plus.


    Pour Sainte-Agnès et saint Fructueux, les plus grands froids.

     

     

    Beau soir d’hiver

    Jules Breton

    21 janvier

     

    La neige – le pays en est tout recouvert –
    Déroule, mer sans fin, sa nappe froide et vierge,
    Et, du fond des remous, à l’horizon désert,
    Par des vibrations d’azur tendre et d’or vert,
    Dans l’éblouissement, la pleine lune émerge.

    A l’Occident s’endort le radieux soleil,
    Dans l’espace allumant les derniers feux qu’il darde
    A travers les vapeurs de son divin sommeil,
    Et la lune tressaille à son baiser vermeil
    Et, la face rougie et ronde, le regarde.

    Et la neige scintille, et sa blancheur de lis
    Se teinte sous le flux enflammé qui l’arrose.
    L’ombre de ses replis a des pâleurs d’iris,
    Et, comme si neigeaient tous les avrils fleuris,
    Sourit la plaine immense ineffablement rose.

     

    21 janvier

    Jules Breton, 1883, Les champs et la mer

    Bonne journée. Bises.

     

     

     

     


    5 commentaires
  • Dictons du 20 janvier :


    À la Saint-Maur, tout est mort.
    À la Saint-Maur, moitié de l'hiver est dehors.
    D'habitude à la Saint-Maur, la moitié de l'hiver est dehors.
    S'il gèle à la Saint-Sébastien, la mauvaise herbe ne revient.
    S'il gèle à la Saint-Sébastien, l'hiver s'en va ou revient.

    En hiver la terre pleure



    En hiver la terre pleure ;


    Le soleil froid, pâle et doux,


    Vient tard, et part de bonne heure,


    Ennuyé du rendez-vous.

     Afficher l'image d'origine


    Leurs idylles sont moroses.


    - Soleil ! aimons ! - Essayons.


    O terre, où donc sont tes roses ?


    - Astre, où donc sont tes rayons ?



    Il prend un prétexte, grêle,


    Vent, nuage noir ou blanc,


    Et dit : - C'est la nuit, ma belle ! -


    Et la fait en s'en allant ;

     

    Afficher l'image d'origine

    Comme un amant qui retire


    Chaque jour son coeur du noeud,


    Et, ne sachant plus que dire,


    S'en va le plus tôt qu'il peut.

     

    Victor Hugo.

     

    Bonne journée. Bises.


    8 commentaires
  • Dictons du 19 janvier :


    Janvier le frileux, février le grésilleux.


    Janvier de glace fait le point, février qui passe le rompt.

    Bonne journée. Bises. 

    Ce Papillon Bleu


    Près de ce lac austère
    Où la nature est si prospère,
    Ce papillon, d’un bleu éblouissant,
    Fait oublier tous les tourments.

    Résultat de recherche d'images pour "papillon bleu eblouissant image"

    Le voici qui prend le temps de se poser
    Sur ces tiges mordorées !
    Je regarde ces ailes d’un bleu perçant,
    Il me ramène dans le temps,
    Dans ces champs colorés
    De rouge, de bleu, au travers de ces blés,
    Où je cours après ces papillons.
    J’aime suivre leur sillon
    Dans ce ciel d’une pure beauté,
    Où le soleil est prêt à se coucher.

    Afficher l'image d'origine

    Il passe par toutes ces chaudes couleurs
    Et embaume mon cœur.
    Cette lumière qui descend dans ces profondeurs,
    Montre ce qu’il cache à l’intérieur.

    Ce lac austère sur le bord,
    Protège ce fond rempli de trésors.
    Je ferme les yeux,
    Descends dans ce fond merveilleux
    Pour y trouver cette liberté,
    Y voir toutes ces beautés.

    Je prends le temps de me poser,
    J’imite ce papillon bleuté.
    Je me sens bien dans ces profondeurs,
    J’écoute ce que veut dire mon cœur !
    Chut ! Que c’est bon de t’écouter,
    De suivre ton tic-tac rythmé !

     

     Afficher l'image d'origine

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique